Vous êtes ici : EMASFREspace étudiantNos productionsColloque

Vitesse grand C

La vitesse du changement climatique interpele. Nous vous proposons de participer à 2 tables rondes retraçant l'histoire et le mécanisme du changement ainsi que la faculté de résilience de l'homme et de la nature face à ce changement

le 22 mars 2017

 Le 22 Mars 2017 de 9h à 17h
 Cité des Sciences et de l’industrie
Carrefour numérique
30 avenue Corentin Cariou
75019 Paris
 
 Deux table rondes sont organisées.

9H – 12H : L’HISTOIRE ET LES MÉCANISMES DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES
Le climat est l’un des systèmes naturels les plus complexes de la Terre. Son comportement dépend de nombreux mécanismes, tels que les courants marins et atmosphériques, ou les cycles du carbone et de l’azote. Ces facteurs répondent cependant à des équilibres fragiles et ce au travers de cycles au cours desquels le climat se réchauffe et se refroidit. L’Homme, son évolution, son activité et l’impact significatif qu’il a sur son environnement (anthropocène) ont modifié ces cycles d’une manière unique et accélérée. La notion de vitesse appliquée à ces changements est ainsi devenue aujourd’hui une préoccupation centrale pour saisir l’ampleur de cette anthropocène mais aussi la fréquence et l’amplitude des catastrophes qui en découlent de manière assez évidente. Désormais, l’enjeu n’est plus de savoir si le dérèglement climatique va poser problème pour l’Homme, son économie et sa survie. La vraie question est de savoir quand et comment cela se produira. Pour comprendre au mieux ces fonctionnements et anticiper leurs évolutions futures, à court et à long terme, les chercheurs se tournent donc vers le passé. La paléoclimatologie cherche à découvrir où nous mène cet emballement des cycles climatiques en étudiant leurs comportements passés. Cela permet de dresser un panorama du climat contemporain et de s’interroger sur le climat à venir.

14H – 17H : LA CAPACITÉ DE RÉSILIENCE DE L’HOMME ET DE LA NATURE FACE À LA VITESSE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE
Dans le siècle qui vient, la Terre et ses habitants vont subir un réchauffement climatique inédit non tant par son ampleur que par la rapidité de sa mise en place. Quels sont les changements attendus sur le continent, les océans, les calottes de glace et à quelle
vitesse en réponse à cette augmentation de température globale? Quelles sont les conséquences prévisibles de ces changements rapides sur la végétation, les animaux et les sociétés humaines ?
Il y a 17 000 ans, la planète quittait un état glaciaire pour entrer dans une phase interglaciaire. Bien que plus progressive, sous des concentrations en CO2 largement plus faibles, l’augmentation de température globale associée à cette transition est d’amplitude équivalente à celle attendue aujourd’hui. Dans ce contexte, quels enseignements pouvons- nous tirer de ce qui s’est passé pendant la dernière déglaciation ? Jusqu’où pouvons-nous extrapoler à partir du passé ce qui pourrait se passer dans le futur ? Y-a-t-il déjà des conséquences visibles du réchauffement rapide actuel sur les végétaux, les animaux et les hommes ? Est-ce que l’amplitude et la vitesse du changement actuel laisseront suffisamment de latitude aux écosystèmes pour s’adapter ? Est-il possible de limiter le réchauffement climatique pour que sa vitesse ne dépasse pas la cadence des adaptations évolutives possibles des espèces et des sociétés ?

En marge de cette journée d'échange, une exposition vous est proposée du 22/03/2017 au 23/06/2017 ; La vie d'un échantillon. au parc floral du chateau de Vincenne pavillon 2.
Informations complémentaires